Les jardins de l’antiquité : des prodiges hydrauliques. Les premiers jardins mentionnés le sont dès 3000 ans av. JC. il s’agissait plus particulièrement de terrasses en escaliers dits jardins suspendus couverts de végétaux

Les jardins de l’Égypte ancienne : bassin rectangulaire et botanique : haut mur d’enceinte, bassin rectangulaire et arbres disposés selon un tracé régulier.

Les jardins grecs et romains : sur des hauteurs et face à de grandes étendues offertes à la vue.

Les jardins asiatiques : méditation et recueillement « montagne et eau » on observe toujours la présence de l’eau.

Les jardins chinois et les pierres levées : s’il ne fallait garder que les éléments les plus importants : image d’étendue d’eau, de la pierre levée et d’un pavillon (lieu de recueillement)

Les jardins japonais : goût persistant pour le « jardin blanc ou sec » que ce soit pour l’effet clair de lune, des pétales de cerisiers, ou étendues de graviers ratissés : le jardin zen.

Les jardins du moyen âge : espace clos mais comprenant 3 formes : le potager utilitaire, le jardin de plaisance, le jardin des simples : pour la culture des plantes médicinales.

Les jardins de l’islam : irrigation et géométrie (XIIIe – XVIIe) irrigation uniforme, régularité géométrique.

Les jardins de la renaissance : Renaissance italienne : entouré de murs le jardin s’ouvre vers l’extérieur, vue sur les lointains. jeu et curiosité : labyrinthes et jeux d’eau.

Renaissance française : grandeur et perspective (XVIe) harmonie, perspective, symétrie axiale, entre le château et le jardin.

(Le Nôtre 1613-1700: jardinier de louis XIV)

Les jardins anglais : nature et pittoresque. « poésie, art, et peinture ».

Et enfin, les parcs du 19e siècle : restructuration de paris par Napoléon III : urbanisme et herborisation.

Maintenant vous ne vous promènerez plus de la même façon, de quoi occuper de belles après midi en famille !

un quizz jardin ? . . .